Comment un directeur des ressources humaines doit-il construire une culture d’entreprise adéquate et sur quels éléments doit-il la construire ?

La culture d’entreprise et son impact sur l’organisation

Lorsque nous parlons de culture d’entreprise, nous faisons référence à l’ensemble des idées et des valeurs qui vont régir le fonctionnement de l’entreprise. C’est l’ADN de l’entreprise ou c’est ce qui désigne un système de signification commune entre les membres qui distingue une organisation d’une autre.La culture est la base des hypothèses de base et des croyances partagées par les membres d’une entreprise, qui travaillent inconsciemment et définissent la vision que l’entreprise a d’elle-même et de son environnement. Les cultures d’entreprise réussies font preuve d’un niveau de confiance élevé, tant verticalement qu’horizontalement. Ainsi, par exemple, si un employé informe le directeur des ressources humaines du kilométrage qu’il a effectué au cours d’un voyage d’affaires, le directeur se fiera à la véracité des données.

La responsabilité

Les travailleurs des entreprises ayant une grande culture organisationnelle bénéficient du soutien et du respect de l’entreprise pour pouvoir s’acquitter de leurs tâches de manière autonome, tandis que l’organisation assume également la responsabilité de tenir ses promesses. . La culture de l’attention est une autre des caractéristiques qui devraient prévaloir dans les entreprises, où les dirigeants en général, et le directeur des ressources humaines en particulier, doivent veiller à la protection du capital humain, comme par exemple en élaborant des politiques de sécurité pour les voyages d’affaires.

Transparence

Dans les cultures d’entreprise prospères, il n’y a pas de secrets et tout membre de l’organisation peut accéder à la grande majorité des informations de l’entreprise, du livre de comptes ou des résultats d’un audit comptable aux frais de déplacement ou aux salaires du personnel.

L’intégrité

Il ne suffit pas d’envoyer le message ; le directeur des ressources humaines doit démontrer dans chaque acte et décision que les valeurs qu’il défend au niveau théorique ont leur application pratique quelles que soient les circonstances. Compte tenu de l’engagement et du respect mutuel de toutes les parties prenantes, les entreprises dotées d’une culture organisationnelle solide font preuve d’un degré élevé de loyauté de la part de toutes les parties prenantes, comptant sur la loyauté et la compréhension des clients, des employés, des fournisseurs ou des investisseurs et leur répondant de la même manière. Pour parvenir à ce climat de confiance, il est nécessaire que la culture d’entreprise soit fondée sur une réelle égalité entre tous les acteurs. Ainsi, le directeur des ressources humaines, par exemple, doit définir et délimiter sur la base de critères objectifs qui devront se déplacer pour le travail et qui ne le feront pas afin d’éviter les confrontations internes.