Les sources de pouvoir dans une organisation

Les sources de pouvoirs dans une organisation peuvent être divisées en deux catégories, à savoir les sources internes, et sources de pouvoir externes. Ces sources sont souvent l’origine des inégalités, mais elles restent indispensables afin de déterminer la place de chaque individu au sein d’une entreprise.

Les sources internes de pouvoir

La hiérarchie

La mise en place de postes hiérarchiques dans une structure organisationnelle confèrent notamment une autorité non contestable aux responsables hauts placés. Ainsi, les gestionnaires ayant une autorité plus formelle influencent largement la formulation et la mise en œuvre des politiques. Les dirigeants peuvent également utiliser ce pouvoir en association avec d’autres types de pouvoir pour rendre renforcer leur influence.

L’influence ou le charisme

Le charisme est la capacité d’un leader à influencer des individus par son magnétisme personnel, son enthousiasme et ses convictions profondes. En effet, les dirigeants communiquent généralement leurs convictions et perspectives à travers un discours dramatique et persuasif. Le magnétisme émanant de ces personnalités importantes créera par la suite un modèle de réussite sur le plan professionnel dans l’esprit des employés. Ils seront donc susceptibles d’accepter les valeurs et les croyances de ces derniers par le biais de l’admiration qu’ils éprouvent. Cette acceptation fait en sorte que les dirigeants exercent une influence significative sur le comportement de leurs partisans. Les leaders charismatiques sont plus par ailleurs significativement plus imposant en période de crise organisationnelle et de transition.

Le contrôle des ressources stratégiques

Le contrôle des ressources stratégiques est une source de pouvoir importante, et le leader peut facilement faire pencher la balance en sa faveur en possédant ou en contrôlant les ressources stratégiques. L’importance relative des différentes ressources varie toutefois en fonction de la stratégie appliquée par l’entreprise et de la situation dans laquelle elle se trouve.

Expertise, connaissance ou compétence

L’expertise fait référence à la capacité d’un manager à influencer le comportement des autres. Le subordonné suit les gestionnaires car il pense que ces derniers ont la maîtrise et la connaissance des problèmes. L’expertise ou la connaissance reste une source de pouvoir cruciale pour les cadres supérieurs. En outre, les gestionnaires accèdent au pouvoir via leur performance illustrée par leur réussite, et plus les résultats et les performances seront bons, plus le pouvoir attribué aux personnes en charge sera notable.

Contrôle de l’environnement

Normalement, les événements qui surviennent dans l’entreprise et dans son environnement interne ont une incidence sur les performances de l’entreprise. Certains groupes ou employés individuels ont plus d’influence sur les événements et les facteurs environnementaux internes de l’entreprise. Cela peut facilement devenir une source de pouvoir au sein de l’entreprise, par exemple, les responsables du marketing et des finances peuvent notamment contrôler les facteurs environnementaux internes importants. En d’autres termes, ils s’emparent du rôle dominant dans la gestion stratégique, tandis que le directeur des ressources humaines et le directeur de la production sont relégués au second plan.

L’exercice de la discrétion

L’exercice de la discrétion est un aspect du pouvoir très prisé au sein d’une organisation, et certaines personnes priorisent la discrétion dans le processus de mise en œuvre de la stratégie. Ces employés individuels occupent différents postes au sein de l’organisation.

Les sources de pouvoirs pour les parties prenantes externes

Une dépendance à l’égard des ressources

La grande majorité des parties prenantes externes comme les banques, les sociétés financières, les fournisseurs de matières premières, etc. détiennent un fort pouvoir sur une entreprise, car celle-ci dépend de ces organismes vis-à-vis de ses ressources financières.

Participation à la mise en œuvre

Les agences de distribution permettent de connaître les goûts et les préférences des consommateurs. De ce fait, avec une implication immersive dans la participation à la mise en œuvre, les agences de distribution déterminent ou influencent le type de produit à fabriquer. Ainsi, les agences de distribution obtiennent plus de pouvoir en s’impliquant davantage dans le processus de mise en œuvre.

Expertise

Les agences disposant des compétences spécialisées recherchées par les entreprises tirent leur pouvoir de leur expertise, et seront très souvent sollicitées pour cette capacité.

Les liens internes

Les liens internes servent surtout aux parties prenantes externes dans le but d’influencer la stratégie de l’entreprise. En effet, une organisation hautement autoritaire n’offre normalement pas de liens entre les parties prenantes, et donne alors la possibilité aux acteurs externes d’influencer le processus de gestion stratégique.