Travailler avec une équipe multiculturelle, où des employés de différentes nationalités et cultures collaborent ensemble, peut être une expérience passionnante et donner d’excellents résultats. Mais pour réussir, il faut d’abord surmonter les obstacles de la diversité, tels que les différences de critères, de valeurs, de priorités ou de forme d’organisation en utilisant l’interculturel. Les clés pour gérer correctement ce type d’équipe, caractérisé par la diversité et le mélange de travailleurs de différentes cultures, sont les suivantes :

Être conscient des différences et identifier les meilleures valeurs de chaque culture

Même si nous devons éviter de tomber dans les généralisations et les stéréotypes, il est clair que chaque culture ou, pour être plus exact, une majorité des personnes qui en font partie ont développé une série d’attitudes et de compétences qui leur permettent d’être plus performantes dans certains domaines. Il est important de pouvoir discerner et valoriser les aspects positifs de chaque culture. Par exemple, les travailleurs du centre de l’Europe ont souvent une grande capacité à planifier dans une perspective sérieuse et cohérente. Si les habitants du sud de l’Europe ont tendance à se distinguer par leur talent, leur capacité d’improvisation et leur créativité.

Tirer parti des différences pour ajouter des compétences

La clé pour gérer au mieux une équipe pluridisciplinaire est de trouver la meilleure façon de tirer parti des différentes compétences et aptitudes que nous avons préalablement identifiées et valorisées dans chaque culture. La formule pour obtenir une efficacité et une rentabilité maximales dans un groupe de travail n’est autre que l’ajout de compétences et de valeurs plutôt que le choix d’une façon spécifique de travailler à l’exclusion de l’autre. Il ne s’agit pas de choisir entre planification et improvisation ou formalité et créativité, mais d’additionner les compétences et les caractéristiques pour obtenir en conséquence un excellent produit ou service.

Le leader doit être pleinement conscient des caractéristiques spécifiques de sa propre culture, en la contrastant de manière positive avec celle des autres.

L’objectif est d’exercer un leadership “global” basé sur les principes suivants Cherchez toujours à unir et à interconnecter plutôt qu’à diviser et à exclure. Soyez curieux et ayez la capacité de voir la réalité sous de multiples angles, surtout s’il s’agit de relever de nouveaux défis qui dépassent le cadre établi. Inscrire les objectifs de l’organisation dans le contexte plus large de l’amélioration du monde et du bien. Ce n’est qu’avec un esprit très ouvert de tous les membres du groupe et un leadership centré sur la somme et non sur l’exclusion qu’il est possible de briser les paradigmes et les structures qui permettent la création d’entreprises innovantes et visionnaires comme Apple et Ikea.